L’obsession du bien manger : une vraie pathologie

, par  Isabelle Delaleu

Si certains avalent n’importe quoi sans discernement et sans se poser de question, d’autres, au contraire, font de la nourriture leur principale préoccupation et deviennent de véritables gourous du manger sain. Ils peuvent passer plusieurs heures par jour à tout vérifier, pour être certains de ne pas consommer d’aliments considérés comme mauvais. Refusant sucres, graisses, sauces…, ils oublient d’intégrer la notion de plaisir pour ne se concentrer que sur les vertus de la nourriture, dans une recherche incessante de pureté. Leur corps est comme un temple dans lequel ne doivent pénétrer que des aliments parfaits sur le plan nutritionnel, les autres étant impitoyablement écartés. Impossible de leur faire avaler des frites ou une tartiflette ! Un excès de zèle extrême, considéré aujourd’hui par les spécialistes en nutrition comme un véritable trouble du comportement alimentaire (au même titre que l’anorexie ou la boulimie), qui de surcroît contribue fortement à un isolement et à une dégradation des relations sociales. En matière d’alimentation saine, mieux vaut rester mesuré, manger varié et frais, bien sûr, mais aussi conserver coûte que coûte ces aspects essentiels du bien se nourrir : le plaisir gustatif et la convivialité.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie. Souvent malmené par les excès d’alcool, de sucre et la sédentarité, cet organe longtemps resté mystérieux peut souffrir en silence (...)

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)