Santé visuelle et alimentation

, par  Patricia Riveccio

De nombreux travaux scientifiques le prouvent : la santé de nos yeux passe par le contenu de notre assiette.
- Les vitamines A, C et E : elles contribuent au bon fonctionnement de la rétine. La vitamine A (carotte, foie de veau…) permet à l’œil de s’adapter à l’obscurité. La vitamine C, contenue notamment dans les agrumes et la myrtille, protégerait la cornée et le cristallin de l’opacification à l’origine de la cataracte.
- Les acides gras et les oméga 3 : ils sont indispensables pour bénéficier d’une bonne hydratation de l’œil et éviter ainsi la sécheresse oculaire. Selon une étude australienne, les oméga 3 réduiraient de 38 % le risque de DMLA. On les trouve dans les poissons gras (hareng, saumon, sardine…), dans l’huile de colza et dans la mâche.
- La lutéine et la zéaxanthine : ces deux pigments caroténoïdes neutralisent les radicaux libres. Ils se trouvent dans les fruits et légumes de couleur jaune, orange ou verte (épinard et brocoli, en particulier).
Une complémentation, sous forme de cure, peut parfois se révéler utile (demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien). Certains compléments alimentaires contiennent non seulement ces vitamines et ces acides gras, mais aussi de la myrtille (issue de l’agriculture biologique pour certains produits), dont le pouvoir antioxydant et l’action bénéfique sur la vision sont légendaires.

Une bonne table pour de bons yeux
- Le menu de midi : fonds d’artichaut en salade (sauce : deux cuillères à soupe d’huile de noix ; une cuillère à soupe de vinaigre balsamique ; sel ; poivre) ; filets de saumon en papillote avec gratin d’épinards ; myrtilles.
- Le menu du soir : carottes râpées vinaigrette ; jambon blanc maigre et choux de Bruxelles en cocotte ; compote de pomme et rhubarbe.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie. Souvent malmené par les excès d’alcool, de sucre et la sédentarité, cet organe longtemps resté mystérieux peut souffrir en silence (...)

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)