La revanche des myopes

, par  Aliisa Waltari

« Si vous voyez une personne de plus de 45 ans lire sans lunettes, c’est qu’elle est probablement myope », explique le professeur Gilles Renard, directeur scientifique de la Société française d’ophtalmologie (SFO). Parce que leur œil est trop long pour focaliser la lumière sur la rétine, les myopes ont une mauvaise vision de loin. En revanche, ils voient net de près pendant une longue partie de leur vie, même quand la presbytie s’installe parce que leur cristallin n’a pas besoin d’accommoder. C’est ce qu’il appelle la revanche des myopes. Mais cet avantage ne dure qu’un temps. Généralement, la presbytie les rattrape au bout de quelques années : elle devient plus forte que la myopie, aussi finissent-ils par devoir adopter une correction pour la vision de près. Comme tous les presbytes ! Sachez également que la presbytie est parfois révélatrice d’un autre défaut visuel : l’hypermétropie. Dans ce cas, l’œil est trop court et le cristallin est obligé d’accommoder en permanence pour voir net. Quand la presbytie s’installe, l’accommodation se fait plus difficilement et la personne perd sa capacité à compenser son hypermétropie : elle ne voit net ni de près ni de loin, alors que, jusque-là, la vision de loin était préservée.

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

ARTICLES RÉCENTS