SITE DE LA SEMAINE

Accidents domestiques

Sports.gouv.fr/preventiondesnoyades

Le plan de prévention des noyades et de développement de l’aisance aquatique, piloté par le ministère des Sports, comprend le dispositif national « J’apprends à Nager » qui permet aux enfants de découvrir ce milieu dès l’âge de 4 ans, d’y évoluer en toute sécurité et de savoir nager à l’entrée en 6e. En complément, une série de vidéos didactiques, ludiques et gratuites, permet aux parents de transmettre des notions élémentaires pour appréhender cet élément en famille et apprendre à s’y sentir bien. Enfin, l’onglet « Près de chez vous » recense tous les bassins de natation et d’activités aquatiques accessibles sur le territoire.

ENCORE + DE SITES

Seniors

Pour-les-personnes-agees.gouv.fr

Ce portail officiel, animé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), est une mine d’informations pour les personnes âgées et leurs proches. Comment aménager son domicile ? À qui demander une aide financière ? Où trouver un hébergement ?... Il répond à toutes ces questions. La navigation est aisée et il suffit de cliquer sur l’une de ses cinq rubriques – « Préserver son autonomie : s’informer et anticiper », « Vivre à domicile », « Changer de logement », « Vivre dans un Ehpad » et « Solutions pour les aidants » – pour trouver des renseignements utiles. Le site propose aussi quelques outils très pratiques comme un annuaire des services d’aide et d’accompagnement à domicile ou un calculateur de reste à charge pour anticiper un hébergement en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Urgences

Protection-civile.org

La fédération nationale de la protection civile compte 32 000 bénévoles, partout en France, spécialisés dans le secourisme, l’assistance aux populations et la formation aux gestes d’urgence. Dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, l’association est particulièrement mobilisée. Elle vient en aide aux personnes fragiles et isolées notamment grâce à sa plateforme d’appels solidaire, appelée SolidariTel, qui permet de maintenir un lien social. En parallèle, elle poursuit ses missions habituelles : gestion des centres d’accueil, secours à personnes, soutien aux aînés et aux personnes sans-abri.

Médecine du travail

Inrs.fr

L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) est un acteur incontournable de la santé au travail. Son site est une référence pour s’informer sur les démarches de prévention et sur les risques auxquels peuvent être exposés les salariés en fonction des métiers et des secteurs d’activité. En cette période d’épidémie de Covid-19, l’INRS délivre aussi de précieux conseils sur les mesures organisationnelles et de protection à mettre en place dans les entreprises. Enfin, la rubrique « Publications et outils » donne accès à des brochures et des vidéos sur les principaux thèmes liés à la prévention des risques professionnels.

Maladies infectieuses

Maladiecoronavirus.fr

Créé par un consortium d’acteurs privés et validé par le ministère des Solidarités et de la Santé, ce site a pour objectif d’orienter les personnes qui pensent avoir été exposées au Covid-19. Très simple à utiliser, il suffit de répondre à une vingtaine de questions sur les symptômes ressentis et sur son état de santé pour recevoir des préconisations adaptées à sa situation : rester se reposer à la maison et se surveiller, contacter son médecin traitant ou appeler le 15 en cas d’urgence. Les données recueillies sont anonymisées et mises à la disposition de l’Institut Pasteur afin d’alimenter les recherches épidémiologiques. Le portail rappelle également les gestes barrières qu’il convient de respecter en toutes circonstances. En complément, le consortium vient de mettre en ligne Covid19-medicaments.com pour trouver des informations sur ses traitements médicamenteux et sur leur éventuel impact en cas de contamination.

Santé généraliste

Who.int/fr

Agence de l’Organisation des Nations unies (ONU), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est la référence internationale en matière de santé publique. Pour les spécialistes comme pour les profanes, son site Internet, et plus particulièrement sa rubrique « Thèmes de santé », constitue une source de renseignements très complète sur les différentes pathologies, sur leurs traitements et sur les moyens de les prévenir. L’organisation communique aussi autour de la promotion de la santé et de la prévention à des moments charnières de la vie comme l’adolescence ou la maternité par exemple. Enfin, en cette période de crise planétaire de coronavirus, l’OMS est chargée de coordonner la réponse sanitaire et de fournir une information fiable. Sur sa page d’accueil, elle donne ainsi des conseils pratiques pour limiter les risques de contamination et répond aux questions que se posent les internautes.

Troubles du développement

Fondation-autisme.org

Soutenir la recherche sur l’autisme : tel est l’objectif de la Fondation autisme agir et vivre, créée sous l’égide de la Fondation de France. Ce trouble envahissant du développement (TED) « affecte la façon dont une personne communique et interagit avec les autres, et plus globalement avec tout son environnement ». La Fondation finance des chercheurs de diverses disciplines afin d’en savoir plus sur l’origine génétique de cette pathologie mais aussi pour, enfin, trouver un traitement. Pour l’heure, pour prendre en charge l’autisme, la Haute autorité de santé (HAS) recommande l’utilisation des approches comportementales et développementales et la Fondation soutient les initiatives menées en ce sens.

Gynécologie, grossesse

Endomind.org

Créée en 2014, l’association française d’actions contre l’endométriose, Endomind, s’est donnée pour but de mieux faire connaître l’endométriose. En plus des conférences, rencontres, marches ou courses qu’elle organise, elle utilise aussi son site Internet pour sensibiliser le grand public. La rubrique « Endométriose » permet ainsi de s’informer sur cette maladie chronique, encore trop souvent méconnue, qui affecte 1 à 2 femmes sur 10 en âge de procréer. On y apprend qu’elle se caractérise par la présence de tissu semblable à l’endomètre — la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus — sur différents organes comme les ovaires, le rectum, la vessie ou encore les intestins. Les symptômes sont très variables selon les femmes mais cette pathologie peut être douloureuse voire handicapante.

Génétique

Trisomie21-france.org

La Fédération Trisomie 21 France regroupe 64 associations qui défendent, partout en France, les droits des personnes atteintes d’une trisomie ou d’une déficience intellectuelle. Elle accompagne ainsi ces personnes vers l’autonomie et les forme « pour qu’elles deviennent des adultes autodéterminés capables de prendre des décisions en leur nom propre en renforçant leur pouvoir d’agir ». La fédération s’est aussi donnée pour mission d’informer le grand public via son site internet. La rubrique « La trisomie 21 » présente donc les différentes manifestations liée à cette anomalie génétique due à la présence d’un chromosome supplémentaire sur la paire 21. Elle en profite pour mettre fin aux idées reçues : les personnes touchées par la trisomie ne sont pas toutes les mêmes et elles peuvent évoluer dans la vie comme tout un chacun à condition d’être aidées.

Cancer

Mars-bleu.ligue-cancer.net

Mars bleu est le mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal. A cette occasion, la Ligue contre le cancer rappelle, dans une vidéo publiée sur le site dédié à la campagne, que cette maladie touche principalement les hommes et les femmes après 50 ans et que plus elle est détectée tôt, plus les chances de guérison sont importantes. L’association explique aussi aux 50-74 ans comment effectuer le test immunologique chez soi, simplement et en quelques minutes. Ce test est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie et doit être réalisé tous les deux ans. Enfin, la Ligue encourage les Français à devenir des ambassadeurs du dépistage sur les réseaux sociaux grâce à un module de création de post très facile à utiliser.

Nutrition

Journeemondialecontrelobesite.com

Pour la première fois cette année, le 4 mars est la date de la journée mondiale unifiée contre l’obésité. Cet évènement est l’occasion pour l’association la Ligue contre l’obésité de faire le point sur cette maladie chronique qui touche près de 8 millions de personnes en France, soit environ 17 % de la population. La rubrique « Qu’est-ce que l’obésité » explique qu’un excès de masse grasse peut « entraîner des complications médicales et une altération de la qualité de vie ». Elle rappelle aussi que les causes de la maladie sont multifactorielles (hérédité, troubles du comportement alimentaire, prise d’un traitement, précarité…) et qu’un régime seul ne suffit pas à lutter contre la maladie.

Maladies rares

Afm-telethon.fr

L’association française contre les myopathies (AFM) est engagée dans le combat contre les maladies génétiques, rares et, souvent, lourdement invalidantes, comme le rappelle la rubrique « L’association ». Elle organise chaque année un évènement emblématique : le Téléthon. Créé en 1987, celui-ci est marqué par un grand rendez-vous télévisuel ainsi que par des animations proposées partout en France. Cette manifestation permet de financer la recherche et de faire « émerger des thérapies innovantes avec un seul objectif : guérir ». L’AFM Téléthon, dans le cadre de sa mission de services aux patients et à leurs proches, propose par ailleurs, dans l’onglet « Maladies », une encyclopédie des maladies neuromusculaires, des fiches pratiques pour gérer le quotidien, un forum de discussion, un annuaire des réseaux ainsi qu’une ligne téléphonique d’écoute et d’information, le 08 00 35 36 37*.
*Numéro vert, disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Addictions

Addict-porno.fr

Ce portail d’information sur l’addiction à la pornographie a été créé par un Toulousain, Sylvain Guigni, lui-même ancien addict. La rubrique « Le porno » permet d’en savoir plus sur l’histoire de l’industrie de la pornographie et sur son explosion avec l’arrivée d’Internet. Pour aider les personnes pour qui le sexe est devenu une souffrance, l’auteur du site fait le point les connaissances actuelles en matière d’addiction et propose des liens vers des questionnaires pour s’auto-évaluer. Il organise en parallèle des groupes de parole à Toulouse basés sur la technique de l’écoute empathique apprise au sein de l’association Astrée qui « accompagne les personnes en souffrance » (deuil, rupture professionnelle, rupture familiale, maladie…).

Vaccination

Papillomavirus.fr

Clair et pédagogique, ce site édité par le laboratoire pharmaceutique MSD récapitule toutes les informations disponibles sur les papillomavirus humains ou HPV. Ces derniers sont responsables d’infections sexuellement transmissibles (IST) fréquentes : « on estime que plus de 70 % des hommes et femmes sexuellement actifs rencontreront un HPV au moins une fois dans leur vie », apprend-on sur le portail. Si dans la plupart des cas, l’infection est sans conséquences, elle peut cependant parfois engendrer l’apparition d’une lésion précancéreuse, voire d’un cancer. La rubrique « Prévention » rappelle qu’il existe un vaccin pour se protéger des HPV. Celui-ci est recommandé à toutes les jeunes filles de 11 à 14 ans (avec un rattrapage jusqu’à 19 ans) ainsi que pour les hommes de moins de 26 ans ayant des relations homosexuelles. Enfin, en termes de prévention secondaire, le dépistage du cancer du col de l’utérus est préconisé pour toutes les femmes de 25 à 65 ans afin de repérer le plus tôt possible une éventuelle lésion.

Cancer

E-cancer.fr

Ce site, édité par l’Institut national du cancer (Inca), est la référence sur Internet sur le sujet du cancer. Très complète, la rubrique « Comprendre, prévenir, dépister » renseigne sur les différents cancers, explique comment il est possible de réduire son risque de développer la maladie et rappelle l’importance du dépistage. L’onglet « Patients et proches » s’attarde plus particulièrement sur la vie quotidienne des malades, sur les soins de support pour améliorer la qualité de vie, sur les droits et les démarches mais aussi sur la poursuite de la vie professionnelle ou étudiante. Cette rubrique propose aussi des « Ressources utiles » avec de nombreux conseils pratiques et des contacts d’associations, de lieux de soins ou encore de magasins de perruques. En complément, la ligne Cancer Info – le 08 05 12 31 24* – répond à toutes les questions des patients et de leur famille.
* Service et appel gratuits, plateforme ouverte du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures et le samedi de 9 heures à 14 heures.

Maladies du sang

Associationiris.org

L’association Iris, reconnue d’utilité publique, représente les 6 000 patients atteints de déficit immunitaire primitif (DIP) en France. Leur système immunitaire dysfonctionne et engendre une sensibilité accrue aux infections. Dans l’onglet « Vivre au quotidien avec un DIP », l’association s’attarde sur les conséquences de la maladie et sur son impact sur la vie familiale, sur le travail et sur la scolarité. En complément, dans « Nos publications », des livrets, des bandes dessinées, des guides et des quiz informatifs et ludiques autour des DIP sont disponibles au téléchargement. Enfin, la rubrique « Le don de soi pour les DIP » permet de comprendre l’importance du plasma dans le traitement des patients. Celui-ci contient en effet des protéines ayant un intérêt thérapeutique et tout un chacun peut effectuer un don auprès de l’Établissement français du sang (EFS).

Maladies infectieuses

Ordredemaltefrance.org

L’Ordre de Malte est le plus ancien organisme caritatif au monde. Association catholique, il est en effet reconnu d’utilité publique, en France, depuis 1928. A l’occasion de la 67e Journée mondiale des lépreux, qui a lieu cette année les 24, 25 et 26 janvier, l’Ordre rappelle que cette maladie concerne encore 3 millions de personnes dans plus de 150 pays. Dans l’onglet « Campagne », il fait le point les efforts à mener pour éradiquer cette affection. Les rubriques « Actions en France » et « Actions à l’international » quant à elles présentent les autres combats de l’association : la lutte contre l’exclusion et contre les handicaps, l’aide humanitaire d’urgence, le développement du secourisme…

Troubles du développement

Tdah.be

Le site de l’association TDA/H, pour troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité, propose une information claire et complète sur ce type de trouble du développement. L’onglet « TDA/H » fait le point sur le diagnostic, la prise en charge et les traitements mais également sur les conséquences de la maladie et sur l’impact qu’elle peut avoir sur la vie quotidienne. L’association édite aussi des brochures pédagogiques très bien conçues à destination des parents comme des enfants. Elle est également très active sur les réseaux sociaux Facebook et Pinterest et dispose d’un blog sur lesquels elle diffuse son actualité.

Vaccination

Santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/vaccination

Parmi les déterminants de santé mis en avant par Santé publique France, la vaccination tient une place de choix. L’agence assure en effet la promotion de la couverture vaccinale auprès du grand public et des professionnels de santé. Pour cela, elle rappelle les bénéfices de cette pratique qui permet de protéger les plus fragiles des maladies contagieuses. Elle liste aussi les recommandations pour les différentes tranches d’âge, du nourrisson à la personne âgée. Pour compléter ses informations, l’onglet « Publications » donne accès aux dernières études scientifiques menées sur le sujet.

Handicap

Avh.asso.fr

L’objectif de l’association Valentin Haüy (AVH), reconnue d’utilité publique, est de venir en aide aux personnes déficientes visuelles à travers la défense de leurs droits, le développement de l’autonomie et l’accès à la formation, à l’emploi et aux activités culturelles et de loisirs. Sur son site la rubrique « Vos besoins, nos activités » liste les différents services mis en place par l’association comme la rééducation à la vie journalière qui permet aux personnes de « vaincre leurs difficultés et frustrations dans le quotidien par le développement de méthodes adaptées ». L’apprentissage et l’utilisation du braille - système d’écriture tactile à points saillants - sont également mis en avant. Enfin, l’AVH milite pour l’accessibilité et a même édité un petit guide de conseils à destination de ceux qui voient « pour ouvrir les yeux sur les aveugles et les malvoyants ».

Urgences

Hopital.fr

Lancé en 2008 par la Fédération hospitalière de France (FHF), ce site très simple d’utilisation explique clairement les missions et le fonctionnement de l’hôpital. La rubrique « Métiers » détaille le rôle des différents professionnels qui y travaillent. L’onglet « Dico médical » permet quant à lui de mieux comprendre les différentes spécialités médicales ou encore de savoir comment se déroule un examen. Ce portail aide également les patients à trouver un établissement près de chez eux, grâce à un annuaire très complet, et informe les malades sur leurs droits et sur les démarches à accomplir. Le monde hospitalier n’a ainsi plus de secret pour les internautes.

Santé généraliste

Inserm.fr

Le site de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) regorge d’informations intéressantes à l’image de la rubrique « Information en santé » qui met à disposition des internautes de nombreux dossiers sur des thématiques variées comme l’infertilité, l’accident vasculaire cérébral (AVC) ou encore les acouphènes. En plus de faire le point sur les connaissances actuelles, les recherches menées dans le domaine y sont également abordées. L’Inserm a par ailleurs mis en ligne son « musée virtuel » - accessible directement à l’adresse Musee.inserm.fr - qui propose de découvrir les sciences du vivant et d’en savoir plus sur le métier de chercheur.

Addictions

Ofdt.fr

L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) est un organisme d’intérêt public qui produit des enquêtes très intéressantes sur les addictions. La rubrique « Produits et addictions » met à disposition des internautes des fiches « pour chaque produit ou activité de nature à induire une dépendance » (alcool, tabac, jeux d’argent, médicaments psychotropes, produits hallucinogènes…). L’onglet « Populations et contextes » permet de s’attarder plus précisément sur les usages des adolescents, des femmes ou des salariés notamment. Enfin, en cliquant sur « Régions et territoires », le visiteur accède à différentes cartographies des consommations selon les zones géographiques.

Maladies infectieuses

Grippenet.fr

Pour la neuvième année consécutive, le site Grippenet.fr propose à tous les internautes, résidant en France métropolitaine, de participer à la surveillance de la grippe. La méthode est simple : il s’agit de répondre chaque semaine à un rapide questionnaire entre mi-novembre et mi-avril. Les participants doivent préciser s’ils ressentent des symptômes (nez qui coule, fièvre…) ou non, s’ils se sont fait vacciner, s’ils prennent un traitement… Toutes ces données sont confidentielles et anonymes et aident notamment les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) à mieux comprendre l’évolution de l’épidémie. L’année dernière, 6 213 personnes ont contribué à ce projet.

Médicaments

Sante.fr/antibiomalin

Comme chaque année, le ministère des Solidarités et de la Santé communique autour du bon usage des antibiotiques. Ces médicaments qui soignent les infections bactériennes sont en revanche inefficaces contre les infections virales. Mal utilisés, ils peuvent d’ailleurs rendre certaines bactéries résistantes et compliquer la guérison. Sur ce site, les patients peuvent se renseigner sur les infections les plus courantes (mode de transmission, prévention, évolution, prise en charge). Ils peuvent aussi consulter des fiches sur chaque médicament pour savoir comment bien prendre leur traitement. Un jeu de questions-réponses permet également de mieux comprendre les mécanismes de l’antibiorésistance.

Urgences

Pompiers.fr

Très utile, le site des sapeurs-pompiers de France explique comment réagir en cas d’urgence, face à une personne qui fait un malaise, qui s’étouffe ou se brûle, mais aussi lors d’un départ de feu ou encore d’un accident de la route. En plus des gestes de premiers secours, il donne des conseils pratiques pour prévenir les incendies domestiques, les risques liés à la baignade, aux activités en montagne… La seconde partie du portail propose de tout savoir sur le métier de pompier, sur le quotidien de ces professionnels — dont 79 % sont volontaires — et sur la formation nécessaire pour y accéder.

Environnement, pollution

www.casuffitlegachis.fr

Face à l’urgence environnementale, la question de la gestion des déchets est capitale. Les Français produisent en effet en moyenne 590 kilos de déchets par an qu’il faut traiter. Ce site, conçu par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et le ministère de la Transition écologique et Solidaire, répertorie toutes les solutions pour réduire la quantité d’objets, d’emballages ou de nourriture qui termine dans la poubelle. Les particuliers sont ainsi encouragés à préférer les éco-recharges quand ils font leurs courses, à utiliser des sacs réutilisables, à opter pour des piles rechargeables… Des actions simples et efficaces sont aussi proposées aux entreprises et aux collectivités.

Radiologie

www.monradiologue.fr

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) a créé ce portail dédié aux patients afin de répondre « aux interrogations qu’ils peuvent se poser à l’occasion d’un examen d’imagerie médicale ». La rubrique « Vos examens de A à Z » présente chaque technique (échographie, scanner, mammographie, IRM…) et détaille le déroulement d’une séance. L’onglet « Mon radiologue » présente le métier du radiologue et l’équipe qui l’entoure ainsi que l’histoire de l’imagerie médicale, une spécialité qui évolue sans cesse grâce aux progrès de la technologie.

Neurologie

www.ffn-neurologie.fr

La rubrique « Grand Public » du site de la Fédération française de neurologie (FFN) regorge d’informations intéressantes sur cette discipline médicale qui prend en charge les maladies du système nerveux. En plus d’une définition de ce champ d’étude assez vaste et complexe, le portail explique qui sont les neurologues, comment ils sont formés, où ils exercent et comment ils posent un diagnostic. Les caractéristiques de la maladie d’Alzheimer, de la sclérose en plaques, de Parkinson ou encore de la migraine, de l’accident vasculaire cérébral (AVC) et de l’épilepsie sont également explicitées. Enfin, l’onglet « Cours en ligne » donne accès aux ressources pédagogiques de l’Open education database sur le sujet, mais on peut regretter qu’elles soient, dans leur très grande majorité, uniquement en anglais.

Addictions

Securite-routiere.gouv.fr

Ce site gouvernemental de prévention est celui de la Délégation de la sécurité routière qui a pour objectif d’agir « sur les comportements des usagers de la route pour les responsabiliser » et de contribuer « au renforcement de la sécurité des infrastructures routières, des véhicules et des équipements de protection des usagers ». Sur la route, les dangers sont en effet nombreux. Les principaux facteurs d’accidentalité sont liés à la prise de substances comme l’alcool, la drogue et les médicaments, mais aussi à des comportements à risque (vitesse excessive, le téléphone au volant, somnolence). Pour améliorer la sécurité des usagers, la rubrique « Route plus sûre » donne une série de conseils pour limiter les risques, et l’onglet « Code de la route » rappelle les règles à respecter.