Tu mourras à vingt ans

, par  Alain NOEL  

Tu mourras à vingt ans,
d’Amjad Abu Alala

Inspiré d’une une nouvelle d’un écrivain et activiste soudanais, Hammour Ziada (qui vit en Egypte parce qu’il a été banni de son pays), le récit se déroule au Soudan, dans la province d’Aljazira, de nos jours. Parce que peu après la naissance de Muzamil, le chef religieux du village prédit qu’il mourra à 20 ans, le père de l’enfant ne peut supporter le poids de cette malédiction et s’enfuit. La mère, Sakina élève alors seule son fils, le couvant de toutes ses attentions. Le père, qui travaille dans différents pays voisins, écrit de temps en temps - mais sans annoncer son retour.

PNG Un jour, Muzamil a 19 ans et sent de plus en plus le poids de la malédiction. Divers événements l’amènent à réagir. Par exemple, la rencontre de la charmante Naïma, ou l’influence de Suleiman, un homme mûr qui a voyagé, boit de l’alcool et regarde des films, toutes choses très éloignées de Muzamil.
Suleiman engage le jeune homme à ne pas se laisser dicter sa conduite, et à vivre avant tout, à expérimenter autant le bien que le mal...
Muzamil va-t-il se rebeller, à l’image du peuple soudanais lui-même au bout de 30 ans de dictature ? Saura-t-il prendre enfin sa course vers autre chose, vers la liberté et la maîtrise de sa vie ?
Le film montre comment une forte croyance peut affecter la vie des gens - et la façon dont cette foi peut être instrumentalisée politiquement. Le régime d’Omar el-Béchir (tombé au printemps dernier) a « utilisé l’Islam pour faire taire le peuple », rappelle le réalisateur, lui-même soudanais grandi à Dubaï, et qui a redécouvert son pays à l’adolescence.

Alain NOËL

Sortie le 12 février

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie. Souvent malmené par les excès d’alcool, de sucre et la sédentarité, cet organe longtemps resté mystérieux peut souffrir en silence (...)

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)

ARTICLES RÉCENTS