Une exposition qui fera date

, par  Yves LOUCHEZ

A voir, a revoir certainement...

JPEGLa dernière exposition des œuvres de Francis Bacon à paris au Grand Palais date de 1972 et fut marqué par le suicide de son compagnon la veille de l’inauguration.
Le Musée Georges Pompidou a décidé de présenter les œuvres peintes entre 1972 et 1992 année de sa mort.
L’exposition s’intitule "Bacon en toutes lettres" pour faire référence à l’importance des livres dans la vie de Bacon. pas n’importe quels livres Bacon avait l’habitude de lire et de relire certains ouvrages et en particulier ceux d’Eschyle, Nietzsche, Bataille, Leiris, Conrad et Eliot. Des extraits de ces œuvres littéraires sont lus dans de petites salles au sein de l’exposition.

Bacon a beaucoup réfléchi au concept de représentation, en ce sens il considère que le peintre offre plus qu’une représentation et donne vie à une autre réalité. il veut « pratiquer une peinture sans distance aucune », une peinture de l’immédiateté qui puisse agir directement sur le spectateur et évoquer le monde contemporain.
L’une de ses œuvres présentées dans l’exposition est considéré par lui même comme sa plus aboutie, il y représente simplement l’eau qui coule d’un robinet.
Cette toile est une bonne façon d’entrer dans son œuvre : la distorsion, absolument flagrante est évidente comme dans toute sa peinture.
Selon Leiris, cette volonté de réalité et de vie a plus de chance d’être intensément ressentie si on a l’impression que le corps est placé dans un équilibre douteux ou dans un état d’effort…
Exposition peut être difficile en première approche mais qui pousse le visiteur à se pencher sur toutes les facettes d’un des peintres les plus important de sa génération.
Jusqu’au 20 Janvier 2020 au Centre Georges Pompidou-Paris-

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie. Souvent malmené par les excès d’alcool, de sucre et la sédentarité, cet organe longtemps resté mystérieux peut souffrir en silence (...)

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)

ARTICLES RÉCENTS