DOSSIER DU MOMENT

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, (...)

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

DERNIERS ARTICLES EN : POLITIQUE DE SANTÉ

DERNIERS ARTICLES EN : MÉDECINE

DERNIERS ARTICLES EN : PRÉVENTION

DERNIERS ARTICLES EN : BIEN-ÊTRE

DERNIERS ARTICLES EN : ENVIRONNEMENT

SITE DE LA SEMAINE


Grippenet.fr

Grippenet.fr
Pour la neuvième année consécutive, le site Grippenet.fr propose à tous les internautes, résidant en France métropolitaine, de participer à la surveillance de la grippe. La méthode est simple : il s’agit de répondre chaque semaine à un rapide questionnaire entre mi-novembre et mi-avril. Les participants doivent préciser s’ils ressentent des symptômes (nez qui coule, fièvre…) ou non, s’ils se sont fait vacciner, s’ils prennent un traitement… Toutes ces données sont confidentielles et anonymes et aident notamment les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) à mieux comprendre l’évolution de l’épidémie. L’année dernière, 6 213 personnes ont contribué à ce projet.

SITES PRÉCEDENTS